L'OURS

"Être artisan" ... 

Subtil mélange des mots "artiste" et "paysan"

Le café en fil rouge ...

Rituel de mon enfance : accompagner Maman chercher du café aux Cafés CHEVALIER tous les mois ... et déjà ce parfum extraordinaire, ce lieu "hors du temps". 

C'est là, auprès de "Jo" Schoonbrood, que j'ai à l'âge de vingt ans, commencé mon apprentissage d'artisan torréfacteur. Mois après mois, durant quatre ans, le café a pris pas à pas sa place dans le regard, dans les gestes, dans la satisfaction du travail bien fait.

C'est aussi avec lui que j'ai sillonné les campagnes pour livrer nos cafés à tant de clients. J'ignorais alors que vingt-cinq ans plus tard, j'en referais mon métier avec autant de plaisir.

Mon arrivée à Huy ...

C'est à l'automne 2000 que par le plus grand des hasards, j'ai pris racine dans le centre de Huy, dans ce qui fût ma "caverne" durant tant d'années : "Les Origines".

Que de rires, que d'amis, de rencontres autour du café. Il suffisait de lancer un tambour de torréfaction, qui embaumait jusqu'à la Grand'Place, et l'on savait qu'il y avait une bonne tasse à partager.


Vous m'avez manqué ...

J'aime cette citation de Jean Jaurès : "C'est en se jetant dans la Mer que le Fleuve est fidèle à sa source".

Ma source, c'est de revenir vers les campagnes, les petites rues des petites villes, et venir vous porter la saveur de cafés bien nés. C'est cela "Ours Noir" ... c'est notre rencontre autour d'un café de qualité, dans la proximité de l'artisan et de son client ... 

Dans une vie, on peut avoir plusieurs vies ...

Pourquoi "Ours Noir" ?

Force et quiétude ... 

Chaleur et rondeur ...

Patience et persévérance ... et tant encore.

L'Ours et la café, c'est le même tempo, celui du temps qui passe. Parfois solitaire, heureux de voir son petit monde tourner autour de lui. 

"Il en faut peu pour être heureux", parole de Baloo